Placé au cœur de la capitale d’Ancash (à Huaraz donc), le musée archéologique offre une vision globale sur les cultures ayant évoluées dans la région. Il dévoile un historique bref sur différentes sociétés telles que Recuay, Chavin, Wari, Inca et leurs savoir-faire. De nombreux objets sont exposés présentant une partie de la vie quotidienne de ces anciennes cultures. Sont présentés aussi les principaux sites archéologiques de la région. Ainsi nous avons des photos et une explication du temple de Chavin. Enfin, le musée se termine par leur vision d’un sujet qui n’annonce pas forcément la fin : la mort.

 

1 – La société Recuay

Céramique RecuayAyant vécu de 200 av. J.C. à 600 ap. J.C., la société Recuay a vécu au nord de l’actuel Pérou, entre Huaraz et Trujillo. Toute comme la région d’Ancash, elle s’étalait entre la cordillère noire et la cordillère blanche. Les cités Recuay ont été fondées sur des promontoires naturels. Grâce à la technique en terrasse ils ont construit places et enceintes. Quand à leurs morts, ils ont été placés dans des salons funéraires de pierre selon la technique de la « pachilla » : petites pierres rectangulaires posées horizontalement entre les grandes pierres.
Les Recuay sont surtout connus pour leurs céramiques qu’ils ont confectionnés avec de l’argile fin nommé « caolinita ». De part sa technique de modelage et l’utilisation de décorations plastiques et de peintures, les céramiques Recuay sont reconnues comme étant de grande qualité artistique.

 

2 – Le temple de Chavin

Stèle de ChavinMonument accueillant environ 60 000 visiteurs par an, le temple de Chavin se situe à quelques kilomètres à l’est de Huaraz. Il est nécessaire de faire plusieurs heures de bus pour y accéder. Le musée archéologique d’Ancash offre la possibilité de voir des répliques d’éléments du temple. Des sculptures en pierre finement taillées représentant des félins et surtout la célèbre stèle qui se trouve au centre du temple. On dit qu’elle ne peut être retirée du temple car elle est son support central, sans elle il s’effondrerait. C’est pourquoi le musée n’a qu’une simple réplique.

 

3 – L’empire Wari

Céramique WariLa région d’Ancash et plus largement la région Andine a connu l’expansion de la culture Wari (ou Huari). De 700 à 1 100 ap. J.C., la région va voir la croissance de cette formation socio-politique. Centralisée, bureaucratique, stratifiée, sécuritaire, militaire, impérialiste, urbaine, sont autant de mots qui caractérisent la société Wari. Elle est notamment connu pour avoir introduit la planification urbaine et une administration stricte. …
Au sein du musée archéologique sont exposées diverses céramiques provenant de Huaraz et Carhuaz, Willkawain et Honcopampa dans leur langue ancienne. Sur la céramique ci-contre est sculpté un lézard symbole de la renaissance, preuve de leur croyance en la réincarnation.

 

4 – Le temps Inca

Céramique IncaA partir de Cusco s’est forgé la troisième grande période d’intégration du territoire andin. L’empire Inca, ultime effort d’unification avant l’arrivée des espagnols. Il ne dura que peu de temps (à peine plus d’un siècle dans la région d’Ancash) mais réunit un vaste territoire. Plus de 4 millions de kilomètres carrés contenant les pays actuels : Colombie, Équateur, Pérou, Bolivie et le nord du Chili. Les incas laissèrent de nombreuses traces qui subsistent encore aujourd’hui. Des bijoux, céramiques, armes et autres objets de bonne facture sont entreposés dans le musée.

 

5 – Une autre vision de la mort

MomieLa mort, sujet pas vraiment joyeux puisque synonyme de fin. C’est la vie qui se termine et toute sa beauté avec. On enterre le défunt, on le pleure dans un silence parfait. Telle est la vision occidentale de la mort, sombre et triste finalement. Mais de l’autre côté de l’océan les cultures ont donné une explication toute autre de la mort. Pour elles ce n’est pas une fin en soi mais un recommencement. Les Hommes et tout leur savoir retournent à la Terre avant de renaître plusieurs siècles après. Un véritable culte s’est développé pour les ancêtres. Pour cette génération de la fertilité et du savoir des monuments ont été érigés et des offrandes ont été posées dans leurs tombes en abondance. Des offrandes qui leur permettrait de reprendre le cours de la vie à leur renaissance.

 

  • Pays : Pérou
  • Ville : Huaraz
  • Année : 2015

Laissez un commentaire