• Désert de Nasca
  • Géoglyphe du Colibri
  • Cahuachi, temple de Nasca

Lignes de Nazca

Classé dans : Sur mes pas | 0

La culture Nazca vivait autrefois dans le sud de l’actuel département de Lima. Une région aujourd’hui majoritairement désertique. Ce peuple a crée ces lignes durant près de 800 ans. Plusieurs générations ont dessiné formes animales, humaines et géométriques. On en compte plusieurs milliers pouvant atteindre quelques kilomètres. Si longues et toujours droites, on ne sait toujours pas exactement comment elles ont été crées. Grâce à des cordes? Avec un miroir reflétant un tracé lumineux? Certains scientifiques ont même avancé qu’ils avaient confectionné un ballon en coton afin d’avoir une vue du ciel de leur oeuvre. Le but de ces créations reste aussi un mystère et les théories diverges. Les lignes indiqueraient les points d’eau et les montagnes ou il s’agirait peut-être d’un calendrier ou encore des constellations qu’ils voyaient.

Une nouvelle théorie a émergé grâce à une récente équipe de scientifique. Ils se sont basés sur l’évolution de l’environnement des Nazca et les traces humaines en réaction à cette évolution. C’est à dire, aujourd’hui la région est majoritairement désertique mais il y a des siècles c’était une région luxuriante et extrêmement verte. Le peuple Nazca a vu cette région peu à peu devenir aride, et a subi les conséquences du manque d’eau. Les récoltes s’amenuisaient et les Hommes et animaux mourraient. Pour surmonter ces problèmes les Hommes ont imploré les Dieux. C’est notamment la raison d’être du site de Cahuachi. Un lieu de culte où on a retrouvé des offrandes : céramiques, nourriture mais aussi têtes humaines. Il y eut en effet des sacrifices humains. Ce dont on ne sait pas avec exactitude c’est si ces têtes appartenaient à des ennemis ou à des nobles volontaires pour se sacrifier pour le bien de leur peuple. Des offrandes ont aussi été trouvées sur les lignes de Nazca, parmi la roche et le sable alentour. Les lignes de Nasca seraient donc un temple à ciel ouvert.

Quoiqu’il en soit ces lignes et géoglyphes m’impressionnent. Pour mieux les voir il faut prendre un petit avion qui vole à basse altitude (250m). De là-haut on se rend compte que ces formes ont été réalisées pour être vues du ciel, peut-être par les Dieux Nazca. Allez, je redecends sur terre, mon prochain vol sera pour la France.

A bientôt

Laissez un commentaire