• Une île construite par les Uros
  • Les îles sont fabriquées en roseau
  • De même les bateaux uros sont faits de roseaux

Lac Titicaca : Les Uros

Classé dans : Sur mes pas | 0

Me voici au port de Puno. Point de départ pour une nouvelle aventure, Cette fois-ci c’est sur les eaux douces du lac Titicaca que se déroule l’action, un des lacs les plus hauts du monde. Je me joins à d’autres voyageurs comme moi. Nous quittons Puno dans un bateau « rapide » nous dit le capitaine. Le ciel est clairsemé, le soleil brille de plus belle et il fait -10ºC. Une belle journée en perspective. Nous nous arrêtons quelques minutes plus tard (rapide ce bateau!) devant une île flottante…

Il y a des siècles de cela, lors de l’expansion inca, plusieurs cultures ont fui leurs terres natales pour se réfugier sur le lac Titicaca. C’est le cas des Chimbus venus de l’actuel Equateur. Mais aussi des Uros, ancienne grande et puissante civilisation ayant conquis le sud du Pérou. Les Uros se sont installés sur les îles de lac Titicaca, d’abord. Puis ont construit des îles flottantes. Me voici donc devant une île flottante habitée par le peuple Uros. Ces îles sont faites de roseaux. Les racines flottant naturellement, elles servent de base. Par-dessus sont placées trois couches de roseaux, c’est le sol. Ensuite l’île est attachée à de larges troncs de bois plantés au fond de l’eau. Elle est alors stable. Les Uros sont capables de déplacer ces îles et de les joindre entre elles. Ces grands îles servent à accueillir des activités nécessitant plus d’espace. Comme les fêtes catholiques ou les match de foot. Oui, les Uros ont échappé aux Incas mais pas à l’occidentalisation. On peut même voir des panneaux solaires sur l’île.

Le roseau a joué un rôle important pour ce peuple ancien. Grâce à lui ils ont pu créer les îles flottantes, leurs maisons, leurs bateaux. Il sert aussi pour faire du feu, la cuisine et bien d’autres choses. Le roseau a été en quelque sorte le salut des Uros. Avec ce mode de vie ils ont pu conserver une part de leurs coutumes et traditions. Leur langue originelle par contre a disparue, adoptant l’aymara. Langue parlée par les Aimaras, peuple ancien vivant sur les côtes du lac Titicaca. Les Uros doivent leur survie à leur adaptation. Ils se sont réappropriés leur environnement. Leur cuisine est à base de poissons et de hérons domestiqués. Plus tard j’apprendrai que d’autres Uros se sont installés au-delà du lac Titicaca, en Bolivie, dont certains en Amazonie. Ils parlent aussi l’aymara. Je suis curieux de savoir comment eux ont évolué, dans un habitat si différent. Un jour je les verrai sûrement.

A bientôt

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.