• Vue de Bonifacio
  • Port de Bonifacio
  • L'entrée de Bonifacio
  • Vue du port de Bonifacio
  • Phare de Bonifacio

Estremu sud di a Corsica

Classé dans : Sur mes pas | 0

Et oui ! J’ai appris quelques mots en corse. Il paraît que pour en apprendre il vaut mieux se rendre à la chasse ou au bar du coin. Contre toute attente, ce n’est pas au bar que j’ai appris deux ou trois mots de cette langue régionale, mais chez l’habitant. Bon j’avoue que Google traduction aide bien aussi, car oui on peut traduire en corse. Bref, passons. Etant donné que j’ai été chez l’habitant, j’ai eu la chance de goûter aux mets délicieux de l’île. La riche soupe corse, le sanglier au vin (attention à ne pas le chasser seul, le sanglier corse a sale caractère), le bon fromage comme la tomme ou le brutsch. Bien entendu j’ai aussi goûté à la fameuse copa. Je recommande !

Point bière : la boustifaille est bonne, très bonne même, mais la boisson aussi. Et en Corse vous trouverez la belle Pietra. Plutôt corsé… d’accord c’était une blague vaseuse, autant pour moi. Si elle est fraîche et douce aux premiers abords, on sent son petit caractère une fois dans la gorge.

Evidemment, on mange et on boit aussi bien dans les restaurants comme ceux de Bonifacio. Petite ville charmante de l’extrême sud de la Corse situé sur la côte perchée en haut de la falaise. Le paysage est à couper le souffle. L’eau bleue foncée de la mer méditerranée devient claire et turquoise une fois aux pieds des falaises. La flore alentour est sauvage. Et dans ce maquis, Bonifacio. Ça fait tout simplement rêver, notamment tous ces bateaux qui entrent et sortent du port. Petits bateaux de pêche comme bateaux touristiques exercent leur ballet quotidien. On peut en effet visiter la côte et les îles voisines en quelques heures. Vous verrez aussi des trimarans et sûrement les énormes vaisseaux de croisière. Une croisière dans la chaude mer du sud ? C’est pour bientôt je l’espère…

À bientôt

Laissez un commentaire