• Canyon de Colca
  • Condor planant
  • L'oasis de Sangay
  • Terrasses incas dans la vallée de Colca

Canyon de Colca

Classé dans : Sur mes pas | 0

Départ trois heures du matin. Je quitte Arequipa en compagnie de touristes curieux et endormis. Après trois heures de route on s’arrête au mirador des condors. Premier site du Canyon de Colca. Il y avait beaucoup de monde. Tous ont assisté au spectacle offert par ces oiseaux majestueux. Il y eut environ dix condors qui planaient au-dessus du canyon. Plusieurs sont même passés juste au-dessus de nos têtes accompagnés de « Wow » des spectateurs. Mais ce fut bref, le minibus nous amène un kilomètre plus loin, le trek commence. On marche sur le flanc de montagne. Trois heures de descente plus tard nous fîmes à San Juan, petit havre de paix dans la vallée.

Une après-midi et une nuit de repos me voilà refait, prêt pour une nouvelle marche. Une fois le soleil entré dans le village nous repartîmes. Cette fois-ci la marche est d’environ quatre heures mais plus facile que le jour précédent. Elle fut marqué par une pause de quinze minutes dans un « restaurant ». Après avoir grimpé plusieurs minutes on a pu se faire plaisir en mangeant des gâteaux pas chers, des fruits locaux ou encore en goûtant au Colca Sour. Prenez les mêmes ingrédients que le Pisco Sour, remplacez simplement le citron par le sancayo. Vous ne sentirez plus le poids de votre sac pour le reste du voyage. Plutôt sympa non? La suite se passe en haut de la montagne, d’où on a une belle vue sur la vallée. Et notamment Sangay, une oasis au milieu d’un désert montagneux. C’est là où l’on va… Ici l’herbe est verte et les arbres magnifiques. On se relaxe dans la piscine tout en profitant du beau paysage alentour. Sangay a des airs de petit paradis.

C’est de nuit qu’on quitte l’oasis, à 5h45 du matin précisément. A peine réveillés nous voilà repartis pour l’ultime marche. Armés de nos lumières frontales les premiers pas se font hésitants. Peu à peu le soleil se lève nous faisant profiter de sa lumière. Mais la cime de la montagne paraît toujours aussi loin. Car oui, le point de départ est dans la vallée et le point d’arrivée en haut de la montagne. Une montée de plus de cent mètres, soit 2h45 pour ma part. Mon corps a fini par avancer sans moi. C’est tout naturellement que j’apprécierai les activités suivantes. Un bon buffet à volonté, un bain dans les eaux thermales de Chacani et des photos de paysages. Une fin de journée tranquille.

A bientôt

Laissez un commentaire