« Qui a peur du grand méchant loup? »

Classé dans : Sur mes pas | 0

La question nous est posée par Adel Abdessemed, artiste, dans ce tableau noir et morbide. C’est difficile de le retranscrire en photo car il est en relief. On pourrait le toucher tellement c’est réaliste même si personne n’en a vraiment envie. Alors pour vous le décrire très simplement, c’est un amas de corps ensanglantés qui se chevauchent les uns les autres. Majoritairement des loups mais aussi des cerfs ou des loutres ; tous des animaux de la forêt. Le titre, « Qui a peur du grand méchant loup? », renvoie évidemment au dessin animé Les Trois petits cochons et sa fameuse phrase « Qui craint le grand méchant loup? ». Plus personne à en croire ce tableau, ils ont tous été tués.

Pour remettre dans le contexte, ce tableau a été exposé à la Picasso Mania aux côtés de Guernica notamment. Le lien se fait rapidement, on imagine aisément l’horreur qu’à été Guernica. Tous ces corps meurtris, le silence de mort qui a suivi le tapis de bombes envoyé du ciel. « Qui a peur du grand méchant loup? » nous renvoie à notre condition animale, à notre part de sauvagerie. Mais cette dernière dépasse la sauvagerie animale. Après tout, quel animal est capable d’un tel massacre si ce n’est l’Homme ? En voilà un bien triste constat.

On pourrait visualiser toutes les horreurs que les Hommes ont faites durant toute leur Histoire et pleurer comme l’héroïne du 5e Elément mais on va éviter de se faire du mal. Loin de vouloir mettre le moral à zéro, je finirai par une touche plus joyeuse. Si l’Homme est capable du pire il est aussi capable du meilleur. Apte à donner et offrir de ses mains. Nombreux ont été les appels à l’Amour, à un monde plus altruiste où la générosité serait le lien entre les êtres humains. C’est un combat de tous les jours qui commence à l’intérieur de soi-même comme nous le conte cette histoire amérindienne dans laquelle se battent un loup blanc et un loup noir. Encore une histoire de loups.

A bientôt

 

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.